Guillaume Crasson, l’étoile montante du Padel belge et liégeois

MJ Sport est parti à la découverte d'une figure emblématique du Padel liégeois afin d'en découvrir davantage sur ce sport encore méconnu du grand public.

Table des matières

Guillaume, depuis combien de temps joues-tu au Padel ?

Cela fait déjà quelques années ! J’ai commencé le Padel lorsque j’étais en vacances en Espagne, accompagné d’un ami bien connu du monde liégeois pour son sens de la fête : Sébastien Reners ! Les terrains sont ensuite arrivés sur Liège et j’ai directement accroché !

Depuis combien de temps ce sport est-il présent en Belgique ? Son origine ?

Le 1er terrain est arrivé au Mexique dans les années 60. L’Espagne et Argentine ont également contribué au développement du sport. C’est la raison pour laquelle ces 3 pays figurent au sommet dans le monde du Padel ! En Belgique, il a fallu attendre un peu plus longtemps (courant des années 90) avant de voir apparaitre ce sport un peu particulier.

D’ailleurs, peux-tu nous expliquer ce qu’est le Padel ? Ses règles ?

C’est un mélange de plusieurs sports en réalité. Il ressemble très fort au tennis de par le terrain et le filet qui sépare les adversaires mais il puise également certaines règles dans le squash car on peut jouer avec les vitres. Même si cela parait complexe, cela reste néanmoins un sport hyper accessible car les raquettes sont plutôt petites et la pratique ne nécessite pas beaucoup de techniques au début. C’est un excellent sport pour se défouler et passer du bon temps entre amis, puisqu’une autre particularité du Padel est qu’il se joue obligatoirement en double.

Pour ce qui est est des règles, le padel emprunte son système de points au tennis. Il faut 6 jeux pour gagner un set et l’équipe qui gagne 2 sets remporte la partie. Pour ce qui est du service, cela diffère beaucoup du tennis en revanche :

La mise en jeu se fait à la cuillère, avec 2 tentatives de service (première et deuxième balle). Le serveur fait d’abord rebondir la balle (derrière sa propre ligne de service), puis la frappe sous la ceinture. Le serveur est derrière la ligne de service. La balle doit rebondir dans le carré de service opposé avant d’être frappée par le receveur. Si la balle ne rebondit pas dans le carré, elle est faute. Après avoir franchi le filet, toute balle qui touche en premier une autre surface que le sol est faute pour le serveur. Si elle rebondit dans le carré et touche la vitre avant d’avoir passé la ligne de service (du côté du receveur), elle sera comptée comme une faute également. Si la balle frappe le filet et rebondit dans le carré, elle est let. Si elle touche le grillage avant le deuxième rebond, elle est faute.

À l’exception du service et du retour de service, une balle peut être prise de volée. La balle n’a droit qu’à un seul rebond au sol. Dans l’échange, après un rebond au sol, la balle peut toucher n’importe quelle autre surface, excepté le sol de son propre camp. Ainsi, la poignée de la porte, les grillages ou encore les murs font partie intégrante du terrain. Le second rebond au sol entraîne, quant à lui, la perte du point.

Question matériel, que faut-il acquérir ?

Une raquette, un tube de balles et des chaussures de sport pour commencer. Évidemment, pour chacun de ces trois éléments, la gamme de prix varie parfois du simple au triple en fonction des spécificités.

Pour une raquette de Padel, il faut savoir qu’il y a 3 facteurs qui rentrent en compte et qui vont faire varier le prix fortement :
– La composition de l’enveloppe de la raquette
– La densité de la mousse à l’intérieur de la raquette
– La forme de la raquette

Pour ce qui est de l’enveloppe, elle est soit en fibre de verre ou en fibre de carbone. Le carbone étant plus résistant mais aussi plus cher. Pour la densité de la mousse, plus elle est compacte, plus le contrôle des balles est bon. La forme de la raquette quant à elle va dépendre des préférences des joueurs (confirmés dans ce cas). Même pour commencer il est donc essentiel de bien se faire conseiller, c’est pourquoi je recommande sans hésiter le magasin MJ Sport, qui en plus des conseils prodigués, permet le prêt de raquettes afin de pouvoir tester les raquettes plus haut de gamme avant de les acheter.

Depuis combien de temps donnes-tu cours et où ?

Je suis responsable du Padel au Bayards Sports à Liege depuis maintenant 3 ans. Nous avons une très belle infrastructure avec 5 terrains intérieurs. Les locations, ainsi que les cours se donnent toute l’année.

Quel est ton niveau ? Est-ce que le Padel c’est comme le tennis au niveau des classements ?

Avec mon partenaire Jérôme Peeters nous sommes l’une des meilleures paires en Belgique, avec quelques victoires en tournois et nous espérons partir fin juin au championnat d’Europe . Les classements sont basés sur un système de points. Chaque joueur gagne un nombre de points en fonction de l’issue du match.

Il vient d’y avoir une manche du World Padel Tour sur Liège, quelle expérience en retiens-tu ?

C’était une manche de l’APT, qui est un circuit privé. Nous avons atteint les quarts de final et nous d’autant plus ravis de notre performance car nos adversaires ont finalement remporté le tournoi. C’était une très chouette expérience pour nous et pour la région de Liège ! Le niveau était très relevé malgré l’interdiction de voyager pour les paires venant d’Argentine. C’est vraiment dommage pour eux, mais avec la crise sanitaire, il n’était pas possible de faire autrement.

Quels sont tes objectifs à venir dans le Padel ?

J’espère toujours progresser et pourquoi pas voyager un peu grâce à une qualification pour les championnats d’Europe. Nous espérons vraiment qu’avec la crise sanitaire, notre évolution et nos voyages ne seront pas freinés.

Penses-tu que la Padel peut encore se développer davantage ?

Le Padel va encore exploser en Belgique, j’en suis persuadé. Ce sport est tellement amusant, relativement facile et accessible à tous… Le Padel permet surtout de se voir progresser rapidement et il faut reconnaitre que dans un nouveau sport, cela fait plaisir aussi !

Merci beaucoup Guillaume Crasson pour cette interview, l’équipe MJ Sport te souhaite de continuer sur ta lancée et de décrocher de nombreux titres à l’avenir !

Cet article a été écrit par

Laureen Bouvy

Vous avez apprécié l’article ? Partagez-le ! 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
E-mail
Pour continuer sa lecture...
Quelle est la durée de vie d’une paire de chaussures de running ?

Question fréquemment posée par les clients qui souhaitent acquérir une nouvelle paire de chaussures de running, la durée de vie est souvent un sujet controversé. En effet, en fonction de la marque, du profil du coureur ou encore du type de terrain pratiqué, la durée de vie varie énormément. Si cet aspect rentre énormément en ligne de compte lors de votre choix de chaussures, alors cet article devrait vous permettre de vous éclairer lors de votre prochain achat.

Lire plus
Bases de nutrition du sportif – Les conseils avisés de DAMIEN PAUQUET, diététicien-nutritionniste du sport

L’alimentation est un domaine assez irrationnel où l’affectif trouve facilement refuge. En effet, de nombreux choix alimentaires que nous faisons n’ont aucune explication logique.

Les aliments choisis nous procurent du plaisir, que ce soit à cause de leur goût agréable ou à cause des souvenirs qu’ils nous rappellent. Par ailleurs, la progression, la récupération, les sensations retrouvées à l’effort ou encore la prévention des blessures passent par des choix diététiques judicieux où peu de place est laissée à l’improvisation et aux excès en tous genres.

Coincés entre ces deux tendances, le plaisir d’un côté, et une ligne conductrice restrictive de l’autre, les sportifs considèrent trop souvent, à tort, que le plaisir s’arrête là où la diététique pointe le bout de son nez.

Cet article a pour but de vous expliquer de l’importance de l’alimentation pour optimiser les performances sportives, tout en gardant du plaisir.

Lire plus
Somja, un nom qui parle à beaucoup de liégeois !

Que ce soit imprimé sur des singlets ou des t-shirts lors des différents joggings régionaux, ou sur des banderoles publicitaires, le logo de Somja apparaît en évidence, avec souvent l’image qu’il véhicule : la bonne humeur, la fête, et surtout… La performance !

MJ Sport est allé à la rencontre de la Team Somja et de son président, pour en savoir davantage sur ce club de running dont les mérites ne sont plus à vanter.

Lire plus