Somja, un nom qui parle à beaucoup de liégeois !

Que ce soit imprimé sur des singlets ou des t-shirts lors des différents joggings régionaux, ou sur des banderoles publicitaires, le logo de Somja apparaît en évidence, avec souvent l’image qu’il véhicule : la bonne humeur, la fête, et surtout… La performance ! MJ Sport est allé à la rencontre de la Team Somja et de son président, pour en savoir davantage sur ce club de running dont les mérites ne sont plus à vanter.

Table des matières

Jean-Philippe, en tant que président de la Team Somja, peux-tu tout d’abord te présenter ?

Je m’appelle Jean-Philippe Somja, j’ai 33 ans et je suis originaire de Olne. Je suis également le papa de 2 filles, âgées de 3 et 6 ans.

Je suis boulanger pâtissier de formation et maintenant, j’enseigne ce beau métier qu’est la boulangerie pâtisserie. À côté, je suis également indépendant complémentaire, d’où le nom de la Team Somja Pâtisserie.

Depuis quand la Team Somja existe-t-il et comment l’idée de créer cette Team t’est-elle venue ?

Cela fait 6 ans que l’équipe a vu le jour.

Au début, c’était juste une vareuse que j’ai offerte à quelques amis, pour faire un peu de publicité. De là est née ensuite l’équipe.  De fil en aiguille, nous avons cherché d’autres personnes qui seraient intéressées de rejoindre la team. Par la même occasion, nous sommes tombés sur des joggeurs qui pouvaient jouer la tête des courses et des classements, tout arborant fièrement nos couleurs.

Ce groupe paraît très homogène, filles-garçons et différents niveaux, peux-tu nous expliquer brièvement le profil des membres ?

En réalité, nous sommes actuellement 4 filles et 16 garçons. Mais bien sûr tout le monde est admis !

Tous les membres de l’équipe ne sont pas aussi assidus au jogging. Certains sont là pour la gagne, d’autres pour le plaisir de courir. Tous sont surtout là pour l’ambiance « jogging » et « après jogging » autour d’un bon verre !

Vos entrainements collectifs se déroulent comment ? À quelle fréquence ? (hors Covid bien sûr)

Nous n’avons pas vraiment d’entraînement collectif où l’équipe se retrouve au complet. Il y a cependant un jour de la semaine à Olne (le jeudi soir) où pas mal de membres se retrouvent pour un entrainement de groupe.

Chacun s’entraîne à sa guise, en fonction de son envie et de ses objectifs. 

Il y a-t-il des plans d’entrainements spécifiques proposés aux adhérents ? Un coach qui centralise le tout ? Des objectifs dans la saison à réaliser ?

Chacun s’entraîne à sa guise par rapport à son envie et ses objectifs personnels. En ce qui concerne notre entraînement du jeudi, nous essayons de trouver un entraînements spécifique tout en restant collectif et en tenant compte des différents niveaux. Sinon, majoritairement, c’est très libre.

Vous organisez un jogging aussi, je pense ? Peux-tu nous le décrire ?

Depuis 4 ans, nous avons repris l’organisation du jogging d’Olne. Chaque membre du team vient donner de son temps pour une bonne organisation. Le jogging est un parcours de 8km, qui a lieu début septembre. Nous avons aussi un parcours pour les plus jeunes ou débutants de 2km et 4km.

Nous aimerions, dans le futur, faire également des plus petites distances pour les plus jeunes, avec la collaboration des écoles du village.

Votre palmarès est déjà bien fourni au niveau régional, peux-tu nous rappeler quelques moments forts du club ? Les membres qui le composent ?

Dans le désordre, je citerais Christophe Scholzen, Gregory Baar, et Christophe Mémurlin qui ont tous les trois remporté le challenge Cours la Province. Christophe Mémurlin a aussi remporté le CJPL avec Gregory Baar juste derrière. La Team Somja a aussi remporté le challenge l’Avenir avec Alexandre Timmermans.

Tous les quatre ont remporté beaucoup de courses de différents challenges.

Chez les dames, nous avons Béatrice Kevelaer, Céline Fey, Evelyne Cupers et Cindy Demol qui ont déjà remporté ou réalisé de nombreux podiums. D’autres joggeurs de la Team se sont aussi bien classés. Plusieurs membres ont déjà aussi participé à différents trails de longue distance en Belgique ou même en France.

Mais le principal est que nous sommes un groupe dans lequel chacun prend le plaisir de se retrouver après une course, pour boire un bon verre, parfois même jusqu’aux petites heures. C’est un moment primordial pour nous, cette 3ème mi-temps appelée dans le milieu du foot que nous appelons «  l’après jogging ».

Comment vois-tu la suite du club dans les prochaines années ? Des choses à développer ?

Doucement ! Nous sommes au début de notre existence seulement.

Il y aura certainement du mouvement parmi les membres, certains vont moins courir par exemple, mais ils seront toujours là pour venir nous encourager, donner un coup de main et prendre un verre après les joggings. Un esprit d’unité a été créé. D’autres joggeurs arriveront sans doute aussi pour renforcer le groupe afin que la team continue à vivre et reste à un bon niveau.

Mais le principal est de garder notre esprit festif, convivial, tout en gardant un œil sur la performance et les résultats.

Merci Jean-Philippe pour cette rencontre. MJ SPORT est fier d’être associé à votre image sympathique et sportive. Bonne continuation et plein de bonnes choses pour la TEAM SOMJA

Cet article a été écrit par

Patrick Philippe

Vous avez apprécié l’article ? Partagez-le ! 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
E-mail
Pour continuer sa lecture...
Quelle est la durée de vie d’une paire de chaussures de running ?

Question fréquemment posée par les clients qui souhaitent acquérir une nouvelle paire de chaussures de running, la durée de vie est souvent un sujet controversé. En effet, en fonction de la marque, du profil du coureur ou encore du type de terrain pratiqué, la durée de vie varie énormément. Si cet aspect rentre énormément en ligne de compte lors de votre choix de chaussures, alors cet article devrait vous permettre de vous éclairer lors de votre prochain achat.

Lire plus
Bases de nutrition du sportif – Les conseils avisés de DAMIEN PAUQUET, diététicien-nutritionniste du sport

L’alimentation est un domaine assez irrationnel où l’affectif trouve facilement refuge. En effet, de nombreux choix alimentaires que nous faisons n’ont aucune explication logique.

Les aliments choisis nous procurent du plaisir, que ce soit à cause de leur goût agréable ou à cause des souvenirs qu’ils nous rappellent. Par ailleurs, la progression, la récupération, les sensations retrouvées à l’effort ou encore la prévention des blessures passent par des choix diététiques judicieux où peu de place est laissée à l’improvisation et aux excès en tous genres.

Coincés entre ces deux tendances, le plaisir d’un côté, et une ligne conductrice restrictive de l’autre, les sportifs considèrent trop souvent, à tort, que le plaisir s’arrête là où la diététique pointe le bout de son nez.

Cet article a pour but de vous expliquer de l’importance de l’alimentation pour optimiser les performances sportives, tout en gardant du plaisir.

Lire plus